Actualités

 

(13)
Treize

2e Biennale internationale de poésie visuelle Ille sur Têt France
2e Biennal Internacional de poesia visual Illa de Tet França

ARGENTINA /Ariel Gangi - Claudio Mangiefesta - Raquel Gociol - Marcela Peral / BELGIQUE /Miche-Art-Universalis - Luc Fierens / BRASIL /Paulo Bacedonio - Fatima Queiroz - Constança Lucas - Almandrade Andrade-Roberto Keppler - Avelino De Araujo - Sergio Monteiro de Almeida - Hugo Pontes - Tchello D'barros - Dorian Ribas Marinho - Constança Lucas / ESPAGNE /Pedro Bericat - Juan Lopez De Ael - Marisa Maestre Rebollo - Miguel Jimenez El Taller de Zenon - J.Ricart - Joaquim Gomez / COLOMBIE /Mario Jose Cervantes/ FRANCE /Philippe Baudoin - Gabriel Fabre - Didier Manyach - JF Chapelle - José Galdo - Gilles Olry - Vincent Courtois - Solange Clouvel - Christophe Massé - Joël Frémiot - Ghislaine Lejard - Chari Goyeneche - Frédérique Guétat-Liviani - Vincent Pons - Michel Della Vedova - Devande - José Galdo - Le peintre Nato - Julien Blaine -Daniel Daligand - André Robèr - Jean Pierre Cramoisan - Johanna Heeg - Alison Vieuxmaire - Claudie Rocard-Laperrousaz - Claude Massé - Rémy Pénard - Etienne Brunet / GERMANY /Harreck - PC (TICTAC) - Eberhard Janke-Elke Grundmann - Jurgen O Olbrich/ HUNGARY /Biro Jozsef / ITALY /Luigino Solamito-Bruno Chiarlone - Carla Bertola - Cosimo Cimino - Fernando Andolcetti - Alessio Guano - Basso Umberto - Angela Caporaso - Giovani and Renata stra DA DA - Serse Luigetti - Piero Barducci - Emilio Morandi- Tiziana Baracchi - Alberto Vitacchio - Cinzia Farina - Enzo Minarelli / JAPAN /Noriko Shimizu - Shin Tanabe - Keiichi Nakamura / MEXIQUE / José Alcalde / PÉRU / Victor Valqui Vidal / PORTUGAL /Fernando Aguiar/ La REUNION  /Jean Louis Robert - Hélène Corré - Sophy Rotbard - Christiane Fath / RUSSIA  / Planet - Limarev / URUGUAY /Clémente PADIN / USA  /Steve Dalachinsky - John M. Bennet

Expositions
Hommage à Julien Blaine 2 au 25 juillet 2015
Librairie Torcatis
10 RUE MAILLY 66000 PERPIGNAN France
Vernissage le 2 juillet à 17h
Atelier Galerie TREIZE (13)
13 rue sainte croix 66130 Ille sur Têt France
3 juillet au 12 août 2015
Vernissage le 3 juillet à 18h 30
vernissage le 3 juillet 18h30
Ouvert les mercredis et vendredis de 9h 30 à 12h et de 15h à 18h 30 et sur RDV 06 78 28 66 17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 31 juin est un petit recueil de soixante pages de Vincent Bounoure, ami d’André Breton qui suite à la mort de celui-ci en 1966 devint l’un des animateurs les plus actifs du groupe surréaliste de Paris. Il fut aussi et ce n’est pas rien signataire du « Manifeste des 121 », en 1960, contre la guerre d’Algérie. Mais là n’est pas le propos du 31 juin. Ce recueil qui s’inscrit dans la lignée de La fée aux miettes de Charles Nodier et de Nadja d’André Breton fut rédigé à la suite de la disparition tragique de sa compagne Micheline en juin 1981. Il est un récit et le rêve éveillé d’un « amour fou » interrompu par la mort de l’être aimé, la rupture physique du « parce que c’était elle, parce que c’était lui ». Soixante pages d’une belle prose surréaliste, d’aller-retour, de présence rêvée, désirée, provoquée et d’absence cruelle de la disparue. On circule, jusqu’au deuil du quarantième jour, entre réalité, irréel et sur-réalité où la présence de l’absente, la rencontre d’abord fortuite puis provoquée engage la poète blessé dans l’entre-vie avec celle qu’il a tant aimée. Des attractions proportionnelles aux destinés, des affinités électives auxquelles il est difficile et cruel de mettre un terme et dont seul le rêve-réel peut encore donner corps et occasion d’échanges. Une belle prose en souvenir de l’autre, en souvenir de celle avec qui Vincent n’avait eu « qu’un même souffle depuis bien des années lorsqu’elle mit la mort » entre eux. C’est ce souffle ou plutôt la souffrance de la disparition de ce souffle que le poète nous donne à connaître et à partager dans une tentative onirique et parfois désespérée  de le reconstituer et dont l’illusion, malgré la douleur qu’elle offre à la conscience, est malgré tout préférée « au doux repos de la mort ».
Hugues Lenoir
Vincent Bounoure, Le 31 juin, Villeurbanne, URDLA, 2011.

 

Présentation de l'éditeur

« Elle et moi n’avions eu qu’un même souffle depuis bien des années lorsqu’elle mit la mort entre nous. Ce geste demeuré pour moi largement indéchiffrable a scellé son mystère propre et je n’ai pas trouvé de mot pour le désigner [...]. Seule me vint cette impropriété : la séparation. Elle répondait à la vérité géométrique de la distance ; elle évoquait pourtant avec grossièreté la résiliation d’un accord notarié. Mais elle encourageait l’idée que rien n’était irrévocable et qu’après l’éloignement, des retrouvailles prendraient place dans l’éventuel. » Ainsi commence Le 31 juin, l’un des très rares récits poétiques de Vincent Bounoure achevé deux ans après la disparition brutale, en 1981, de sa compagne, Micheline.
Né à Strasbourg en 1928, ingénieur des mines, membre du groupe surréaliste, il est écrivain, poète et aussi expert en arts océaniens. Ainsi Vincent Bounoure est-il brièvement présenté sur la jaquette de son livre Vision d’Océanie. Il est mort en 1996 à Paris. À partir de 1955, il fut un des membres les plus actifs du groupe qui, autour d’André Breton, entendait se ranger aux exigences du surréalisme. Il publia de nombreux articles dans chacune des revues du mouvement : Le Surréalisme même, Bief, La Brèche puis L’Archibras entre 1958 et 1969.
Poète, théoricien, aimanté par Breton, il se prend avec Micheline de passion pour les arts sauvages sur lesquels il publie de nombreux articles, notamment dans la revue L’Œil et rédige plusieurs livres. Après la mort de Breton en 1966, V. Bounoure refuse la liquidation du surréalisme. Il diffuse une enquête Rien ou quoi ? auprès de tous ceux qui participèrent au mouvement. Les réponses qu’il reçoit incitent à explorer collectivement d’autres voies d’émancipation. Un Bulletin de Liaison Surréaliste sert de carrefour où se rencontrent certains qui n’ont pas renoncé et un livre, La Civilisation surréaliste, dont il est le metteur en œuvre principal, fait le premier point de ces recherches. C’est avec le groupe de Prague qu’il tente surtout de maintenir une activité collective malgré les difficultés de communication jusqu’en 1990.
À la question de M. Cesarini : « Que devez-vous personnelle- ment à André Breton ? », Bounoure répondait en août 1992 : [...] ne m’a-t-il pas appris surtout, et cet enseignement-là enveloppe- rait alors tous les autres, à déjouer quelques-unes des ruses du désespoir ? Ce que disent aussi Le 31 Juin et toute l’œuvre publiée ou inédite de ce poète à découvrir.
ISBN 978-2-914839-40-2, 62 pages, parution mars 2011.

 

Madagascar 1947
Histoire(s) et mémoire(s) coloniales

10 mars – 5 avril 2011 – Université Paris Ouest Nanterre

- 10 mars – 5 avril 2011 : Exposition « 47, Portraits d’insurgés ».
Conception et textes de l’écrivain Jean-Luc Raharimanana, photographies de Pierrot Men. Production :
Zérane Confluence artistique.
Entrée libre, Hall d’accueil de l’Université, bâtiment B (lundi-vendredi : 8h-20h ; samedi 8h-17h).

- Lundi 14 mars 2011, 18h (Hall d’accueil de l’Université, bâtiment B) : Inauguration officielle de
l’exposition et du cycle de rencontres.

- Mardi 15 mars 2011 (Grand amphithéâtre B2, Hall d’accueil de l’Université, bâtiment B)
* 17h-19h : Table-ronde et débat avec la salle : Histoire(s) et mémoire(s). Enseigner l’histoire
coloniale en 2011.

Avec la participation de Lydia Ait Saadi Bouras (Docteure en Histoire contemporaine du Maghreb -
ERASME), Jamie Byrom (Consultant en éducation, auteur de manuels d’histoire au Royaume-Uni),
Laurence de Cock (Professeure d’histoire-géographie au lycée Joliot-Curie de Nanterre, chercheuse
en sciences de l’éducation, Université Lyon 2), Marie-Albane de Suremain (Maître de conférences
en Histoire, Université Paris Est Créteil – IUFM, membre du laboratoire SEDET), Jean-Luc
Raharimanana (Écrivain – co-auteur de l’exposition « 47, Portraits d’insurgés ») et Jakob Vogel
(Professeur d’Histoire de l’Europe et du colonialisme européen, Université de Cologne, Allemagne).

* 19h-21h30 : Noirs et Blancs en couleur [La Victoire en chantant], film de Jean-Jacques
Annaud (1976), avec Jean Carmet et Jacques Dufilho. Projection, suivie d’un débat avec la
salle.

- Mardi 29 mars 2011 (Grand amphithéâtre B2, Hall d’accueil de l’Université)

* 17h-18h45 : Tabataba, film malgache de Raymond Rajaonarivelo (1988). Fiction sur la révolte
de mars 1947 à Madagascar. Projection, en prélude à la table-ronde de 19h.

* 19h-21h : Table-ronde et débat avec la salle : Madagascar 1947. Histoire occultée ? Histoire
revendiquée ? Avec la participation de Didier Nativel (Docteur en histoire, membre du laboratoire
SEDET), Jean-Luc Raharimanana (Écrivain – co-auteur de l’exposition « 47, Portraits d’insurgés »),
Françoise Raison-Jourde (Agrégée d’Histoire, Professeure honoraire de l’Université Paris 7 Denis
Diderot, membre du laboratoire SEDET) et Raymond Rajaonarivelo (réalisateur du film Tabataba).
La table-ronde sera animée par Romain Bertrand (Directeur de recherche à Sciences Po – CERI).

* Des artisans malgaches seront présents dans le hall d’accueil de l’université, et des spécialités
malgaches à consommer sur place ou à emporter seront proposées à la vente jusqu’à 22h.

- Mercredi 30 mars 2011 (Amphithéâtre du bâtiment V, Université)

* 17h-17h45 : Gouttes d’encre sur l’île rouge (2003). Documentaire de Vincent Wable et
Randianina Ravoajanahary (40’) : À la suite des élections présidentielles de décembre 2001, Madagascar,divisée entre "ses deux présidents", est au bord de la guerre civile. Jean-Luc Raharimanana multiplie les
interventions et invite ses compatriotes à réfléchir sur leur histoire et leur culture. Entre confessions intimes et
discours publics, l'écrivain interroge l'identité malgache et ses contradictions, mais aussi la place du poète dans une société où la parole, synonyme de pouvoir, est la propriété des ancêtres. Projection en prélude à la table-ronde de 18h.

* 18h-20h : Table-ronde et débat avec la salle : Madagascar 1947. Entre histoire, mémoire et
littérature. Avec la participation de Jean-Marc Moura (Professeur de littérature, Université Paris-
Ouest Nanterre), Jean-Luc Raharimanana (Écrivain – co-auteur de l’exposition « 47, Portraits
d’insurgés »), Dominique Ranaivoson (Maître de Conférences en littérature, Université Paul
Verlaine, Metz), Randianina Ravaojanahary et Vincent Wable (réalisateurs). Table-ronde animée par
Annette Becker (Professeure d’Histoire contemporaine, Université Paris Ouest Nanterre – Institut
universitaire de France).

* 20h30-21h30 : [Espace Reverdy, campus de l’Université] : Par la nuit, lecture musicale par Jean-
Luc Raharimanana (Écrivain – co-auteur de l’exposition « 47, Portraits d’insurgés »), accompagné du
musicien Tao Ravao.

Comité scientifique : Annette Becker (Professeure d’histoire contemporaine, Université Paris Ouest
Nanterre La Défense – Institut Universitaire de France) ; Hélène Blais (Maître de conférences, Université
Paris Ouest Nanterre La Défense – Institut Universitaire de France) ; Marie-Albane de Suremain (Maître
de conférences, Université Paris Est Créteil – IUFM, SEDET) ; François Regourd (Maître de conférences,
Université Paris Ouest Nanterre La Défense – ESNA UMR 8168 MASCIPO).

 

 

 

Treize

Atelier Galerie André Robèr 13 rue Sainte croix 66130 Ille-sur-Têt
Tél : 04 68 57 64 39 contact@editionska.com
http://a-rober.com http://www.editionska.com/

Vendredi 4 mars 2011 12H 15 Lecture
Raharimanana écrivain et poète malgache
Auteur de:
Nour, Le Serpent à Plumes, L’arbre antropophage éditions Joelle Losfeld, Za éditions Philippe Rey, 1947 éditions Vents d’ailleurs.
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/raharimanana.html
Il a publié aux éditions K’A Tsiaron’ny nofo

 

Ballade en terres d’artistes
Exposition André Robèr Peintures Didier Manyach collages
samedi 14 et dimanche 15 mai 2011 10h30 12H30 14h 18H
Vernissage vendredi 13 mai 18h Lecture André Robèr, Didier Manyach
andre-rober.com

Vendredi 3 juin 2011
Vernissage de l’exposition de peintures et dessins de Louis Arti
Exposition du vendredi 3 au dimanche 12 juin 2010

Samedi 4 juin 2011
Louis Arti auteur compositeur interprète Chante paf (10 euros) Réservation obligatoire
louis.arti.pagesperso-orange.fr/ Manifestation organisée par l’association
Louis Arti création

Vendredi 30 juin au 20 juillet 2011
vernissage le vendredi 30 juin à 18H
Rencontre international d’art postal
http://parlestalangue.blogspot.com/

 

" MEMENTO MORI, DES PLOMBS POUR LES MORTS"
Dans le cadre de la 3ème Semaine de la Mémoire, le Musée Quesnel-Morinière de Coutances, l'association Les Sentiers de la Mémoire et le lycée Lebrun de Coutances présentent "Memento Mori, des plombs pour les morts", une exposition de Lena Goarnisson.
Exposition visible au musée Quesnel-Morinière du lundi 14.02.2011 au 25.02.2011 et à la galerie du lycée Lebrun de Coutances du 21.02.2011 au 25.02.2011.
Le vendredi 25.02.2011, une conférence intitulée L'art à l'épreuve du génocide. Entre identification et distanciation sera donnée par l'historien de l'art Nathan Réra et sera suivie d'un débat avec Lena Goarnisson.

Site de Lena Goarnisson

assoate.infini.fr/

 

 

LE SALON DU LIVRE ANARCHISTE DE MONTRÉAL 2011
Les 21 et 22 MAI, 10h-17h
Au CEDA, 2515 Delisle
(tout près du métro Lionel-Groulx)

GRATUIT. Bienvenue à toutes et tous!
Ni dieu, ni maître; ni frontière, ni patron!
Pour les anarchistes et ceux/celles qui s'intéressent à l'anarchisme.
-> Avec des distributeurs de partout au Québec et en Amérique du Nord, des ateliers,
des films, des discussions, des expositions, des activités pour les enfants et bien plus !
-> Tout le mois de mai 2011: Le Festival de l'Anarchie avec différents évènements en divers lieux
-> NOTE: Pour le Salon du livre de cette année, il y aura des tables d'exposition
pendant DEUX JOURS : les 21 (samedi) et 22 (dimanche) mai, entre 10h et 17h.
----------

Le Salon du livre anarchiste de Montréal (ainsi que le Festival de l'Anarchie)
rassemble les idées et pratiques anarchistes, par les mots, les images, la musique,
le théâtre et les luttes quotidiennes pour la justice, la dignité et la libérationcollective.

Le Salon du livre anarchiste s'adresse aux anarchistes, mais également à celles et
ceux qui ne se considèrent pas nécessairement comme anarchistes mais qui ont
développé une certaine curiosité vis-à-vis de l'anarchisme. Le Salon est un espace
où les anarchistes peuvent se rencontrer et échanger dans un esprit de respect
mutuel et de solidarité. Tous et toutes y sont bienvenu-e-s.

Le Salon du livre anarchiste est organisé dans un esprit d'ouverture vis-à-vis des
différentes traditions, visions et pratiques de l'anarchisme. Nous cherchons à
promouvoir l'anarchisme en mettant en pratique des valeurs comme l'entraide, la
démocratie par la base, l'action directe, l'autonomie et la solidarité, et en nous
opposant à toutes les formes d'oppression.

Le Salon du livre et le Festival de l'anarchie sont une occasion importante de
rassemblement et un point de référence pour les idées et les pratiques
anti-autoritaires en Amérique du Nord.

-> Pour savoir « Qu'est-ce qui se passe au Salon du livre anarchiste de Montréal? »,
suivez ce lien:
http://www.salonanarchiste.ca/presentation/quest-ce-qui-se-passe-au-salon-du-livre-anarchiste-de-montreal
http://www.salonanarchiste.ca/presentation/accessibilite

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

animée par André Robèr

Samedi 8 janvier 2010 17H
CIRA 3, rue St Dominique 13001 Marseille
Art et anarchie
Centre International de Recherches sur l’Anarchisme (CIRA)
Modestement mais avec ténacité, depuis une vingtaine d’années, André Robèr s’intéresse aux rapports entre art et anarchie. Poète, peintre, sculpteur et éditeur, ce militant anarchiste édite livres, brochures et journaux, organise des expositions et participe à des émissions de radio sur ce thème. Il a ainsi fondé successivement Les Cahiers de la Vache folle, K-y-é puis Anartiste qui paraît depuis 2002 et en est à son quatorzième numéro. Sous-titrée « Les Nouvelles libertaires », cette revue est désormais éditée par le groupe Anartiste de la Fédération anarchiste. En 1991, à l’occasion des dix ans de Radio libertaire, André Robèr organisait à Paris un colloque Art et anarchie dont les actes ont été publiés par les éditions Via Valeriano et La Vache folle.
André Robèr et les éditions K’A, proposent Art et anarchie : acte 1. Il ne s’agit pas d’un ouvrage exhaustif sur la question mais d’une compilation d’instantanés aux entrées multiples et non sectaires. Il réunit des textes historiques et des interventions d’artistes. Cette publication est le fruit du travail du groupe Anartiste dont le but militant est de mettre en lumière les passerelles entre art et anarchie.
Au sommaire, pour ce qui concerne l’histoire : l’écrivaine italien Leda Rafanelli, la peintre Lucie Cousturier, le pamphlétaire Zo d’Axa, les socialistes et les anarchistes engagés dans les mouvements occultistes et ésotériques, l’histoire du happening. Du côté des artistes contemporains : Anne Van der Linden, Laurent Nicolas, Laurent Zunino, Marie Jakobowicz, Catherine Ursin, Luc Fierens, Jean Starck, Camillo Capolongo, François Lauvin, Fernando Aguiar et Lena Goarnisson. La littérature actuelle est également présente avec les poèmes de Julien Blaine, Sébastien Lespinasse et Serge Pey, des textes de Charles Pennequin et de Tony Pessoa, une nouvelle de l’auteur de théâtre Gérald Dumont, la correspondance entre Pietro Ferrua et l’essayiste E.M. Cioran. Et la musique est représentée par Jean-Louis Costes, musicien et performer.
Ce recueil de textes et d’illustrations est le premier d’une série de livres qui devraient paraître tous les deux ans. Rendez-vous donc pour l’Acte 2 en 2012...

http://cira.marseille.free.fr/

up.php?gid=71082453058


 

André Robèr : 2 carrer Julien Panchot 66130 Ille-sur-Têt andre.rober(at)free.fr Blog